emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans le BTP

Trois questions à : Frédéric Covain, responsable développement ressources humaines pour ETF (filiale d’Eurovia, Groupe Vinci).

 | par 

Trois questions à : Frédéric Covain, responsable développement ressources humaines pour ETF (filiale d’Eurovia, Groupe Vinci).
Les métiers du rail
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Quels sont vos besoins en matière de recrutement ?

Le secteur est très porteur en termes d’emploi. Les gros projets type la LGV Est, le Grand-Paris ou la LGV Sud-Atlantique offrent un potentiel de recrutement très important. Nous prévoyons prochainement l’embauche de 500 personnes, tous profils confondus, rien que pour cette dernière. En parallèle, s’ajoutent des travaux de renouvellement de voies existantes. Le rail est synonyme de débouchés dans un métier passionnant. Les gens y font carrière : notre taux d’ancienneté moyen est de 15 ans.

 Quid des jeunes diplômés ?

50% des 1950 collaborateurs d’ETF ont moins de 40 ans. Nous avons une réelle politique d’intégration des jeunes que l’on fait évoluer. On recrute aujourd’hui nos encadrants de demain. La constante, en revanche, c’est que les parcours d’intégration passent toujours par le terrain. Le rail est un domaine très pointu, précis, et il faut se former aux techniques du ferroviaire, y compris pour les ingénieurs, qui débutent donc sur un poste de chef de chantier. Les postes d’encadrants nécessitent un réel savoir faire technique. Cependant, nos jeunes diplômés intègrent rapidement des responsabilités et le salaire de base est loin d’être inintéressant.

Quelles sont les spécificités de la filière?

Il ne faut pas oublier qu’il s’agit de métiers d’extérieur, et que les postes restent relativement physiques. C’est également un milieu dans lequel les rapports humains sont importants. Pour favoriser son évolution, il faut avoir la volonté d’encadrer à terme. La bonne nouvelle, c’est que l’on peut parfaitement s’intégrer sans formation spécifique car nous formons sur le tas. Tout le monde trouve sa place. On constate d’ailleurs de plus en plus d’intérêt pour nos métiers car la dimension environnementale rentre en ligne de compte. Au delà de l’aspect purement technique, la pose d’une voie prend en compte l’aspect géographique, la faune, la flore etc. Les contraintes sont de plus en plus complexes, certes, mais le métier n’en devient que plus valorisant.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

« Le marché de l’emploi est très dynamique »

« Le marché de l’emploi est très dynamique »

Les travaux publics recrutent à tout va en Ile-de-France

Les travaux publics recrutent à tout va en Ile-de-France

« Chez Egis, 90 % de la conception de nos ouvrages seront en BIM d'ici à 2020 »

« Chez Egis, 90 % de la conception de nos ouvrages seront en BIM d'ici à 2020 »

Les entreprises de taille moyenne affichent les prévisions d’embauche les plus favorables

Les entreprises de taille moyenne affichent les prévisions d’embauche les plus favorables

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

2858 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X