emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans le BTP

TROIS QUESTIONS à Amilcar Madureira, responsable recrutement et mobilité pour DEKRA Industrial

 | par Le Moniteur Emploi

TROIS QUESTIONS à Amilcar Madureira, responsable recrutement et mobilité pour DEKRA Industrial
TROIS QUESTIONS à Amilcar Madureira, responsable recrutement et mobilité pour DEKRA Industrial
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

« Mettre en valeur l’aspect anticipation »

Les bureaux de contrôle sont-ils créateurs d’emploi ?

Le secteur a besoin de recruter de nouveaux collaborateurs. Selon la COPREC (Confédération des Organismes Indépendants Tierce Partie de Prévention, de Contrôle et d’Inspection), 30 000 recrutements d’ingénieurs et techniciens devraient s’opérer d’ici 2020. Néanmoins, le contexte économique actuel avec toutes ses incertitudes tempère cet optimisme. En effet, notre activité est dépendante du marché de la construction et de sa bonne santé économique. Parallèlement, nos métiers sont assez méconnus du grand public, de ce fait, nous sommes très régulièrement en recherche de nouveaux collaborateurs. Il n’y a pas assez d’ingénieurs formés, alors que nous sommes ouverts au recrutement de jeunes diplômés.

Quels sont les besoins ?

Les réglementations évoluent chaque jour. Nos ingénieurs se doivent d’être de plus en plus compétents et ce dans différents domaines. Traditionnellement, un projet est suivi par un seul chargé d’affaires, il est donc nécessaire qu’il possède une culture technique élargie pour réaliser son analyse de risques. Il faut également savoir que le métier ne s’apprend pas uniquement dans les livres. Au-delà de l’aspect purement technique, il faut intégrer une forte dimension relationnelle et commerciale. Savoir travailler en équipe constitue également un sérieux atout.

Comment lutter contre le déficit d’image des bureaux de contrôle vis-à-vis des autres acteurs de la construction ?

Le métier de contrôleur technique a beaucoup changé. Aujourd’hui, les clients sont de plus en plus exigeants, et certains considèrent parfois le contrôle comme une contrainte règlementaire. Pour y remédier, il nous faut davantage leur démontrer la valeur ajoutée de nos interventions dans leurs projets. Il ne s’agit pas de jouer les censeurs ! En anticipant, en prévenant, en communiquant, en expliquant… nous améliorons notre image auprès des maîtres d’ouvrage et des autres acteurs de la construction. Pour cela, il est nécessaire de leur faire saisir l’importance d’intégrer le contrôleur technique en amont de leurs projets, ce qui permet de réduire les aléas techniques inhérents à toute construction. Pour les jeunes, c’est une mission délicate. Par conséquent, nous misons sur la formation professionnelle, qui représente chez DEKRA Industrial entre 4 et 5 % de notre masse salariale, soit un taux bien supérieur à l’obligation légale.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Ma femme est mutée à Charleville-Mézières!

Ma femme est mutée à Charleville-Mézières!

Coliving et coworking : ces nouveaux modèles qui font recette dans l’immobilier

Coliving et coworking : ces nouveaux modèles qui font recette dans l’immobilier

Le data scientist, cet as des maths au service du business

Le data scientist, cet as des maths au service du business

Consultant en PLM : c’est quoi ce métier ?

Consultant en PLM : c’est quoi ce métier ?

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

2532 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X