emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans le BTP

Trois questions à…

 | par 

Trois questions à…
Technicien
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Gérald Hivin, président de l’assemblée des chefs de département de génie civil et de construction durable, chef du département à l’IUT de Grenoble

« Nous souhaitons accueillir plus d’étudiants de licences générales en licence professionnelle »

Que font les étudiants après un DUT génie civil ?

La rénovation du programme pédagogique nationale du DUT a été l’occasion d’établir des statistiques il y a un an et demi, pour les 24 départements de génie civil en France. 15% des diplômés souhaitent s’insérer après leur DUT. 85%, la grande majorité donc, poursuivent leurs études. Sur ces 85%, un peu moins de la moitié, 40%, se dirigent vers une licence professionnelle, 45 % vers une poursuite d’études longues en master ou école d’ingénieur, les restants vont à l’étranger ou s’engagent dans un double-diplôme. Après un DUT ou une licence professionnelle, les salaires et les niveaux de responsabilité sont équivalents. Toutefois, il semblerait qu’avec une licence, le jeune progresse plus rapidement dans sa carrière.

Comment se positionne la licence professionnelle ?

On dénombre une soixantaine de licences professionnelles dans les départements de génie civil. Ceux qui les rejoignent sont issus à 60% d’un BTS, 40% d’un DUT. Elles accueillent très peu d’étudiants issus d’une licence générale. C’est dommage, car les licences ouvriraient plus largement leurs portes si elles recevaient plus ce type de candidatures. La mission de la licence professionnelle est bien de professionnaliser une licence générale. Par exemple à Grenoble, les étudiants de licence sciences et technologique peuvent suivre un parcours génie civil. Cette petite spécialité suffit pour qu’ils soient acceptés en troisième année de licence professionnelle avec une centaine d’heures de cours de mise à niveau. L’insertion après une licence pro est excellente, d’autant qu’elle s’effectue souvent en alternance. Plus qu’une simple poursuite d’étude, c’est réellement une année complémentaire pour l’insertion.

Quels sont les postes à pourvoir à l’issue de ces différentes formations ?

Les débouchés sont nombreux : technicien de bureau d’études, dessinateur-projeteur, métreur, économiste de la construction dans les bureaux d’études. Dans les travaux, chefs de chantier, chargés d’affaires, conducteurs de travaux ou aides conducteurs, les conducteurs étant selon la taille de l’entreprise recrutés à un niveau ingénieur. Il y a aussi des postes, moins nombreux, dans les bureaux de contrôle et comme techniciens de laboratoire.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Banque : des centaines de poste en alternance à pourvoir

Banque : des centaines de poste en alternance à pourvoir

Révolution digitale : le manager-leader est mort!

Révolution digitale : le manager-leader est mort!

BTP : des inquiétudes malgré les bons chiffres de 2018

BTP : des inquiétudes malgré les bons chiffres de 2018

Trop peu d’informaticiennes : « on peut changer la donne »

Trop peu d’informaticiennes : « on peut changer la donne »

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

3207 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X