emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Les salaires dans le BTP

Rythme soutenu des augmentations de salaires??

 | par 

Rythme soutenu des augmentations de salaires??
salaires
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Le marché reste tendu

Sur le front des recrutements, les entreprises affi chent encore et toujours des besoins d’intégrer de nouveaux cadres dans leurs rangs. Près de 75 % des entreprises interrogées dans le cadre de notre enquête déclarent envisager des recrutements équivalents, voire plus nombreux que ceux réalisés l’an passé. Pour attirer des candidats comme pour rester attractives auprès de leurs salariés, elles n’ont d’autres choix que de mener une politique salariale offensive. Les progressions salariales réalisées l’an passé en témoignent. Alors qu’elles prévoyaient d’augmenter les salaires à hauteur de 3,1 % en 2007, les entreprises interrogées en fin d’année dernière ont annoncé un taux moyen d’augmentation réalisé de +3,5 % et de 3,8 % pour la seule population des cadres ! Ce taux, comparable à celui réalisé en 2006, reste à son plus haut niveau depuis le démarrage de notre enquête salaires il y a neuf ans. « La norme a changé dans le secteur du BTP. Il est devenu très rare de faire 1 % à 2 % de progression salariale. Aujourd’hui, elle se situe dans une fourchette allant de 2 % à 5 % », analyse-t-on chez Ipsos. « Nous allons rester, en 2008, sur une politique salariale dynamique car l’activité reste soutenue. L’an passé, nous étions sur un taux d’augmentation de + 4,4 % hors prime. Il devrait être légèrement supérieur cette année », illustre Jean-Manuel Soussan, directeur du développement des ressources humaines de Bouygues Construction.

Augmentation de 10 % par an pour les jeunes recrues

Les augmentations de salaires restent majoritairement basées sur le mode de l’individualisation. « Nous menons une politique de différenciation, illustre François de Dreuzy, directeur des projets RH et rémunération de Spie. Nous ciblons certaines populations comme les jeunes diplômés, les ‘‘potentiels’’ et les compétences sur lesquelles il y a de fortes tensions. » Ainsi, dans bien des entreprises, les jeunes recrues bénéficient de progressions salariales avoisinant les 10 % par an. « Nous pratiquons, pour les jeunes cadres de moins de 31 ans, deux revues de salaires dans l’année, l’une en janvier et l’autre en juillet », indique Jean-Yves Lagière, DRH de Razel. Une bonne façon de mettre en place des actions correctives et de ne pas figer un salaire pendant toute une année. Chez ETDE, les collaborateurs présents dans l’entreprise au 1er janvier 2007 ont bénéfi cié d’augmentations individuelles légèrement supérieures à celles des collaborateurs embauchés en cours d’année.

Quelle que soit la politique salariale choisie, les DRH se trouvent confrontés à un “effet de percussion” lié aux recrutements externes

« La pénurie de candidat sur le marché a eu un effet infl ationniste sur les salaires demandés par certains candidats. Ce qui pose problème, aujourd’hui, c’est la différence entre les salaires internes, qui ont suivi l’évolution normale du marché, et les salaires des nouveaux embauchés », illustre Jean-Yves Lagière. Selon notre enquête, les jeunes ingénieurs travaux démarrent aujourd’hui avec un salaire moyen annuel de 33 500 euros. Dans la plupart des majors, la fourchette se situe davantage en 33 000 et 35 000 euros par an. Des niveaux de salaires équivalents à ceux d’ingénieurs entrés dans le secteur il y a deux ou trois ans. Sur cette fonction, il n’y a plus guère d’écarts de salaires entre Paris et la province pour les débutants. Aussi, face aux tensions de recrutement du marché francilien, liées principalement au coût du logement, certaines entreprises étudient la modulation de leur grille d’embauche des jeunes diplômés selon qu’ils intègrent une entité en Ile-de-France ou en province.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

« Le marché de l’emploi est très dynamique »

« Le marché de l’emploi est très dynamique »

Les travaux publics recrutent à tout va en Ile-de-France

Les travaux publics recrutent à tout va en Ile-de-France

« Chez Egis, 90 % de la conception de nos ouvrages seront en BIM d'ici à 2020 »

« Chez Egis, 90 % de la conception de nos ouvrages seront en BIM d'ici à 2020 »

Les entreprises de taille moyenne affichent les prévisions d’embauche les plus favorables

Les entreprises de taille moyenne affichent les prévisions d’embauche les plus favorables

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

2855 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X