emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans le BTP

Quelles sont les normes à respecter pour qu’un chantier soit labellisé « vert » ?

 | par Christine CATHIARD

Quelles sont les normes à respecter pour qu’un chantier soit labellisé « vert » ?
Au delà d’une démarche de certification (type NF Habitat HQE) ou bien de l’application de la norme ISO 14 001, un chantier vert répond avant tout à une démarche collective nécessitant une sensibilisation de l’ensemble des acteurs présents sur un chantier.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Qu’elle soit digitale ou environnementale, l’industrie de la promotion immobilière a entamé sa mutation. De nombreuses initiatives voient le jour pour rendre nos villes plus intelligentes, plus respectueuses de l’environnement, plus durables (i.e: les Smart Cities). L'avis d'Adrien Lefebvre, directeur Marketing et de l’Engagement chez Orvéa.

On évoque souvent le fait de repenser les projets de construction dès leur conception, dans une approche transversale et globale. Architecture nouvelle et choix des matériaux. L’acte de construire pourrait même devenir un acte positif pour l’environnement en favorisant le réemploi et en agissant sur la dépollution des sols...
L’objectif affiché reste souvent le même : celui de minimiser le futur impact environnemental du logement corrélé à son utilisation quotidienne.
Mais avant de penser à l’impact de l’utilisation, nous pouvons d’ores et déjà agir sur l’acte de construire et de l’impact des chantiers au quotidien. Un maillon de la chaîne encore trop peu souvent considéré. Compagnons et entreprises, donneurs d’ordre, riverains et collectivités. Tous sont concernés par le (bon) déroulement d’un chantier.
Nuisances sonores, gestion des déchets (quels qu'ils soient), respect des règles sanitaires, éviter le gaspillage des ressources, réduire les émissions polluantes, prévenir la pollution des sols, assurer la santé des Compagnons...etc. Autant d’enjeux et d’actions qui nécessitent une organisation et un suivi régulier.
Alors de nouveaux termes apparaissent comme “chantier vert”, “chantier propre”, “chantier à faible impact environnemental”,”chantier à faible nuisance”. Mais à quoi cela correspond-il vraiment ? 
Plutôt qu’un label, “Chantier vert” est une charte qui traduit une volonté opérationnelle de construire autrement, en répondant à des enjeux réclamés par la société de promotion. Faisant partie des pièces contractuelles du marché, la charte “chantier à faible impact environnemental” sera remis à chaque entreprise intervenant sur le chantier.
L’impulsion doit donc venir du maître d’ouvrage et être relayée par la maîtrise d’oeuvre pour une application par l’ensemble des exploitants et de leurs sous-traitant.
 

Une démarche collective


 
Au delà d’une démarche de certification (type NF Habitat HQE) ou bien de l’application de la norme ISO 14 001, un chantier vert répond avant tout à une démarche collective nécessitant une sensibilisation de l’ensemble des acteurs présents sur un chantier. Concentré sur le déroulement du projet, il semble très difficile au maître d’ouvrage ou au maître d’oeuvre de communiquer régulièrement en ce sens, de suivre l’application des gestes nécessaires au quotidien, de s’occuper en plus de l’émission des rapports BSD ou bien de vérifier de la conformité des bordereaux de livraison…
On dit souvent que la clé réside dans l’exécution. Or, sur un chantier, personne n’a la possibilité d’endosser ce rôle pour le respect de la charte chantier vert.
Ne pourrait-on pas considérer que la gestion des dépenses d’intérêts communs, régi par le compte prorata, devrait prendre également en compte l’application de la charte chantier vert ? Très majoritairement délégué au Gros-Oeuvre, cela paraît difficilement applicable. Et c’est bien le constat que nous avons fait chez Orvéa.
En structurant la gestion des dépenses communes pour le bon fonctionnement d’un chantier en lieu et place du fameux compte prorata, nous apportons une réponse concrète en adéquation avec les exigences d’application de la charte “chantier vert”.
Que ce soit par l’aide à l’obtention de la certification NF habitat et NF habitat HQE, ou bien la gestion des déchets de chantier, Orvéa met au coeur de son engagement la satisfaction de ses clients et la mise en place d’un écosystème positif pour des chantiers propres. Affichage, sensibilisation des Compagnons, communication à l’ensemble des parties prenantes, autant d’action que peut piloter et suivre l’agent Facilitateur Orvéa déployé sur un chantier.
 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Un campus 100% numérique

Un campus 100% numérique

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

Le gestionnaire de patrimoine, expert de la protection financière sur-mesure

La transformation de l’entreprise, clé d’une réussite en 2021

La transformation de l’entreprise, clé d’une réussite en 2021

Les accélérateurs comme soutien au déploiement des start-up

Les accélérateurs comme soutien au déploiement des start-up

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

4065 offres d’emploi en ligne

Fermer X