emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans le BTP

Mixité dans la construction : les mentalités évoluent, les chiffres progressent peu

 | par 

Mixité dans la construction : les mentalités évoluent, les chiffres progressent peu
Nous comptons aujourd’hui 7 % d’apprenties dans les métiers de la finition et 2 % dans la maçonnerie.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Pour les entreprises du BTP, l’enjeu est à la fois de féminiser les effectifs et de soutenir les progressions des carrières féminines.

Attirer plus de femmes, accélérer les parcours de carrière des salariées… ce sont des défis que doivent relever depuis plusieurs années les entreprises du bâtiment et des travaux publics. Depuis plus de dix ans, la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) sensibilise les collégiens avec le concours de photos « Conjuguez les métiers du bâtiment au féminin ».

« L’objectif est de leur faire découvrir le secteur et de leur donner une première approche de la mixité », indique Catherine Foucher, présidente de la commission nationale des femmes d’artisans de la Capeb. Elle souligne que le statut des femmes qu’elle représente a beaucoup évolué ces dernières décennies. « Les conjointes font désormais carrière, elles gèrent l’entreprise et développent de nouvelles activités. L’autre défi est maintenant de faire progresser la mixité dans nos métiers pour qu’elles deviennent elles-mêmes dirigeantes. Nous comptons aujourd’hui 7 % d’apprenties dans les métiers de la finition et 2 % dans la maçonnerie. C’est une question qui progresse, mais nous continuons à communiquer pour faire passer le message et changer le regard porté à la fois sur les métiers du bâtiment et les femmes dans le bâtiment. »

Réseaux d’entreprise

La Fédération française du bâtiment dénombrait, en 2016, 12 % de femmes (contre 8,6 % en 2000) dans la profession, qui représentent 46,2 % des techniciens, 18,4 % des cadres et 1,5 % des ouvriers. Des entreprises misent sur les réseaux pour aider les progressions de carrière. Bouygues Construction a ainsi monté le réseau Welink il y a cinq ans, actif dans 18 pays où le groupe est présent.

Il s’agit au départ d’un réseau de managers, mais qui s’ouvre cette année à toutes les salariées. « Nous devons accompagner le vivier de collaboratrices à tous les stades de leur carrière, pour augmenter leur nombre à des postes à responsabilités », souligne Aurélie Marais-Machurat, directrice du marketing opérationnel et de la communication de Bouygues énergie et services et coprésidente de Welink. Le réseau mène des actions de mentorat collectif, des ateliers pour apprendre aux femmes à « pitcher » leur parcours en quelques minutes et le mettre en valeur ou pour préparer les entretiens annuels d’évaluation.

Promouvoir ces carrières dès le collège!

Il organise aussi des conférences ouvertes à tous, ayant par exemple pour thème le bonheur en entreprise, le leadership ou l’histoire des relations hommes femmes en France. Welink a aussi rejoint l’association Elles bougent, qui promeut les métiers techniques et scientifiques auprès des collégiennes et des lycéennes. « Nous avons besoin d’agir en amont du recrutement car il y a encore trop peu de jeunes femmes dans les filières qui conduisent à nos métiers », appuie Aurélie Marais-Machurat. Le PDG de Bouygues Construction, Philippe Bonnave, est d’ailleurs cette année le président d’honneur de Elles bougent.

L’association a aussi été rejointe par le groupe de travaux publics Colas, qui a lancé récemment son réseau dédié à la mixité, We. « Le réseau doit permettre d’attirer et de fidéliser des professionnelles par des actions comme le mentorat », souligne Thierry Debien, directeur de la formation, du développement des compétences et de la diversité. « Dans le cadre de nos relations écoles, nos ambassadeurs sont toujours un tandem constitué d’un homme et d’une femme. Ils représentent nos métiers bien sûr, face à des étudiants qui apprécient le contact avec des opérationnels, mais aussi la mixité », ajoute Benjamin Devos, responsable recrutement et intégration. Une façon de permettre à tous les salariés de s’impliquer.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Compétences: le BIM se ménage une place dans le contrôle construction

Compétences: le BIM se ménage une place dans le contrôle construction

Dynamisme de l'emploi dans les travaux publics

Dynamisme de l'emploi dans les travaux publics

Les jeunes ingénieurs ont toujours la cote en 2019

Les jeunes ingénieurs ont toujours la cote en 2019

2019, un marché de candidats

2019, un marché de candidats

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

3524 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X