emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans le BTP

Les opportunités de l’énergie et de l’environnement

 | par 

Les opportunités de l’énergie et de l’environnement
Energie-environnement
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Sujets d’actualité, le bâtiment durable et les économies d’énergie offrent aussi différents débouchés professionnels.

La transition énergétique favorise l’émergence de nouvelles fonctions et la transformation de métiers existants dans le bâtiment. Les bureaux d’études qui diagnostiquent les bâtiments existants, conçoivent des solutions énergétiques, cherchent des compétences. « Près d’une moitié des diplômés se dirigent vers la conduite de travaux, d’autres rejoignent les bureaux d’études structure, thermique, génie climatique, expose Bernard Souyri, responsable pédagogique de la formation d’ingénieur environnement, bâtiment, énergie, à Polytech Savoie. Quelques élèves intègrent des bureaux qui travaillent sur des sujets très spécifiques, comme l’éolien, le solaire et la biomasse, une thématique émergente».  « Nous cherchons des personnes plutôt polyvalentes, pas seulement expertes sur la thermique mais avec des connaissances en environnement, en économie, en énergies renouvelables », confirme Christian Cardonnel, président du cabinet éponyme, dédié au confort durable des bâtiments. Dans les collectivités, chez les bailleurs sociaux, les experts en économie d’énergie sont appréciés. « Le conseiller en énergie partagée ou l’économe de flux, permet de réaliser des économies non négligeables en réduisant la consommation du patrimoine public », appuie Sébastien Eyraud, animateur du groupe formation du cluster Rhône-Alpes Eco-Energies.

ENR

Le marché des énergies renouvelables – photovoltaïque, éolien… à destination des particuliers a été malmené ces dernières années, mais de nouvelles opportunités devraient s’y dessiner, prévoit André Joffre, président de Qualit’EnR. « Le bois énergie est en pleine expansion, le secteur des pompes à chaleurs progresse. Même dans le solaire photovoltaïque, nous constatons un accroissement du nombre de personnes qui viennent se former ». La formation va être pour les professionnels du secteur le mot clé dans les années à venir puisque l’attribution des aides aux travaux des particuliers, le prêt à taux zéro et le crédit d’impôt, seront conditionnées au choix d’un artisan certifié (éco-conditionnalité). De plus, la connaissance de ce type d’énergie est essentielle pour les jeunes professionnels. « Les chefs d’entreprise sont intéressés par des profils, en installation et en maintenance, qui ont acquis les bases de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Un nouvel arrivant dans le secteur ne peut pas rester sur des notions d’avant la RT 2012 », explique Michel Forquet, membre de la commission formation de l’Union des entreprises de génie climatique et énergétique de France (UECF-FFB).

Formations partagées

Les nouveaux modes de construction et les économies d’énergie imposés par la RT 2012 impacte aussi de nombreux métiers du bâtiment. « Un maçon va se former à l’écoconstruction, à la connaissance et la mise en œuvre des matériaux locaux, l’installateur sanitaire va se spécialiser sur les énergies renouvelables… détaille Norbert Manetas, formateur bâtiment, énergies renouvelables et relais régional plan de performance énergétique RT 2012, au centre Afpa de Béziers. Les nouvelles réglementations exigent d’avoir du personnel bien formé. La finalité reste la même, construire un bâtiment et l’isoler, mais les métiers sont beaucoup plus techniques. La RT 2012 crée aussi de nouvelles demandes : des techniciens d’étude thermique, des diagnostiqueurs pour réaliser des tests d’étanchéité à l’air ». Néopolis, organisme de formation de la CCI de la Drôme, a développé un certain nombre de formations pour répondre aux demandes des entreprises. « Les personnes qui suivent nos formations sont embauchées à plus de 85%, souligne  Mathieu Deleuze, responsable des formations longues à Néopolis. Nous formons des techniciens BBC, qui mettent en œuvre tous types d’isolation, des coordinateurs BBC, ou aux métiers du bois qui connaissent un très grand succès : conducteur de travaux de construction bois, charpentier bois, technicien d’études en construction bois ». Si les économies d’énergie offrent les principaux débouchés, quelques postes sont aussi à prendre dans l’environnement, comme les ingénieurs écologues (voir trois questions) ou dans les déchets. « La gestion des déchets constitue une problématique importante pour les groupes de BTP. Des postes devraient se développer sur le sujet dans les années à venir, mais cela restera ponctuel », prévoit Mélanie Bézard, chargée de l’insertion professionnelle à l’école des métiers de l’environnement à Bruz en Ille-et-Vilaine.  

Coralie Donas

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Banque : des centaines de poste en alternance à pourvoir

Banque : des centaines de poste en alternance à pourvoir

Révolution digitale : le manager-leader est mort!

Révolution digitale : le manager-leader est mort!

BTP : des inquiétudes malgré les bons chiffres de 2018

BTP : des inquiétudes malgré les bons chiffres de 2018

Trop peu d’informaticiennes : « on peut changer la donne »

Trop peu d’informaticiennes : « on peut changer la donne »

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

3207 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X