emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans le BTP

Le génie civil, une activité de pointe

 | par 

Le génie civil, une activité de pointe
Génie-civil
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Les professionnels du génie climatique recrutent des techniciens et ingénieurs spécialisés pour répondre aux enjeux énergétiques actuels.

Les recrutements dans le secteur du génie civil sont actuellement portés par des grands projets, notamment la construction des lignes à grande vitesse (LGV) Sud Europe Atlantique (Tours-Bordeaux), Bretagne-Pays-de-la-Loire et le contournement ferroviaire de Nîmes-Montpellier, souligne la Fédération nationale des Travaux publics (FNTP). Ces chantiers nécessitent la construction d’ouvrages d’art, tels que des ponts et tunnels. « Les LGV sont source d’activité de terrassement et de génie civil pour notre groupe, le Grand Paris sera aussi pourvoyeur de travail pour la profession, confirme Jérôme Pavillard, DRH de Razel-Bec (groupe Fayat). Mais le secteur traditionnel public est plutôt calme, la situation est contrastée». «Notre filiale de génie civil complète notre approche multi-métiers et nous permet d’être présent sur les importants travaux d’infrastructure, mais aussi localement pour réaménager un pont, concevoir un bassin. Cela vient compenser la diminution des chantiers de grosses infrastructures autoroutières notamment », indique aussi Hugo Garnier, responsable des ressources humaines chez NGE. L’entreprise recrute pour son activité génie civil, surtout dans la partie études.

Métiers attractifs

Les entreprises recherchent toujours des compétences, pour renouveler leur pyramide des âges et répondre à des besoins spécifiques. « Nous continuons à recruter pour les métiers classiques du génie civil, dans les travaux, le contrôle-qualité, les études de prix où les besoins sont traditionnellement difficiles à pourvoir. Nous faisons aussi de plus en plus appel à des métiers de l’environnement, détaille Jérôme Pavillard, qui embauche au total entre 20 et 30 ingénieurs chaque année. Nous recherchons aussi des ingénieurs et techniciens avec une bonne maîtrise de l’anglais, langue qui tend à s’imposer même dans les territoires francophones, et une expérience de l’international, car nous nous développons à l’export ». L’entreprise est notamment bien implantée en Afrique pour la construction d’ouvrages techniques. « L’activité est très forte dans le monde entier, souligne Bernard Vaudeville, président du département génie civil et construction à l’école des Ponts Paris Tech et directeur associé de l’atelier d’ingénierie Tess. Les opportunités se situent en France pour travailler sur des projets internationaux ou directement à l’étranger ». Les métiers du génie civil séduisent habituellement les jeunes candidats. Un atout qu’utilise l’Association pour la connaissance des travaux publics, AscoTP. « Nous développons des supports pédagogiques, DVD et serious games, avec des exemples tirés des chantiers de lignes à grande vitesse», indique Christian Binet, le président d’AscoTP.

Energie

L’énergie représente une voie porteuse pour les spécialistes du génie civil. L’école des Ponts Paris Tech et Centrale Paris ont créé un mastère spécialisé en 2010, en génie civil des grands ouvrages pour l’énergie (GCGOE) pour répondre aux besoins des énergéticiens. « Les sujets de stage des élèves portent essentiellement sur le nucléaire, et de plus en plus sur les barrages et les éoliennes offshore. Il s’agit d’ouvrages complexes, pour lesquels les ingénieurs ont besoin d’une formation spécifique », note James Gilbert, responsable académique des mastères spécialisés, département génie civil et construction à l’école des Ponts Paris Tech. Spécialisée dans l’énergie, la société d’ingénierie Technip France recrute une trentaine d’ingénieurs du génie civil par an, du jeune diplômé au senior, au sein des départements ingénierie et construction. « Au vu des installations que nous construisons, plateformes, raffineries, les ingénieurs ont à superviser des sous-traitants dans de nombreux domaines, génie civil, tuyauterie, charpente métallique, sur des chantiers qui comptent plusieurs milliers de personnes », souligne Alexandra Kouch, responsable du recrutement pour Technip en France. Comme les chantiers sont situés partout dans le monde, la société recrute aussi une vingtaine de contrats de Volontariat international en entreprise (VIE) chaque année. « Le VIE permet de donner aux jeunes candidats l’approche pluriculturelle que nous recherchons, nos chantiers rassemblent une cinquantaine de nationalités différentes », ajoute encore Alexandra Kouch. Les opportunités sont encore présentes en France et à l’international.

Coralie Donas

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Banque : des centaines de poste en alternance à pourvoir

Banque : des centaines de poste en alternance à pourvoir

Révolution digitale : le manager-leader est mort!

Révolution digitale : le manager-leader est mort!

BTP : des inquiétudes malgré les bons chiffres de 2018

BTP : des inquiétudes malgré les bons chiffres de 2018

Trop peu d’informaticiennes : « on peut changer la donne »

Trop peu d’informaticiennes : « on peut changer la donne »

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

3176 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X