emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Le BTP à l’heure du coronavirus

 | par Julie Krassovsky

Le BTP à l’heure du coronavirus
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Report du début des travaux, demandes de prolongation du délai d’exécution et surtout "traçabilité des événements", la Fédération nationale des travaux publics publie ses recommandations. 

Suite aux dernières annonces du gouvernement liées à l’épidémie de Coronavirus, le secteur des travaux publics s’interroge sur la conduite à tenir. Les entreprises peuvent-elles et doivent-elles poursuivre leur activité et si oui dans quelles conditions ? La Fédération nationale des travaux publics tente de répondre à un certain nombre d’interrogations notamment sur la conduite à tenir.
 
A cette heure, il est encore possible de poursuivre autant que possible les chantiers en cours mais en prenant certaines précautions et en respectant les gestes barrières. Ce qui en pratique risque de s’avérer difficile à appliquer. Car les règles de distanciation pour les emplois non éligibles au télétravail au doivent impérativement être respectées.
 
Les entreprises devront limiter au strict nécessaire les réunions, limiter également les regroupements de salariés dans des espaces réduits. Les déplacements non indispensables doivent être annulés ou reportés. Enfin l’organisation du travail doit être au maximum adapté, par exemple la rotation d’équipes.
 

Marché de travaux

 
Pour les marchés de travaux, l’épidémie de coronavirus est susceptible d’avoir des répercussions importantes sur les chantiers de Travaux Publics et notamment sur les conditions d’exécution de vos marchés de travaux. Ceux-ci vont se confronter à des retards d’approvisionnement, aux mesures de confinement applicables au personnel mais également aux fournisseurs et co-traitants
 
Dans le cas ou certaines entreprises seraient dans l’impossibilité d’achever leurs travaux dans les délais prévus, les pénalités de retards ne seront pas appliquées. L’État a, en effet, reconnu le Coronavirus comme un cas de force majeure pour ses marchés publics. Ce n’est pas le cas pour les autres donneurs d’ordre.
 
Les précautions qui doivent être prises portent essentiellement sur un report du début des travaux et des demandes de prolongation du délai d’exécution liée à une interruption ou le ralentissement des cadences. Ainsi, lorsque une entreprise rencontre des difficultés imprévues au cours du chantier, elle est en droit d’obtenir soit une prolongation du délai d’exécution de l’ensemble des travaux ou d’une ou plusieurs tranches de travaux, soit un report du début du délai des travaux. La durée de la prolongation ou du report est alors proposée par le maître d’œuvre après avis de l’entreprise et décidée par le maître d’ouvrage qui en informe l’entreprise.
 
>> A lire aussi
_ Une aide pour les indépendants du BTP ?

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

BTP : 120 000 emplois menacés d'ici 2020

BTP : 120 000 emplois menacés d'ici 2020

Après le Covid, le BTP mise sur un plan « bâtiment vert »

Après le Covid, le BTP mise sur un plan « bâtiment vert »

Les compétences attendues chez les cadres : la polyvalence est de mise

Les compétences attendues chez les cadres : la polyvalence est de mise

Ingénieur en intelligence artificielle : c’est quoi ce métier ?

Ingénieur en intelligence artificielle : c’est quoi ce métier ?

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

2472 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X