emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans l'industrie

Le bâtiment recrute encore dans certains secteurs

 | par Julie Krassovsky

Le bâtiment recrute encore dans certains secteurs
Le vieillissement des infrastructures dans les pays européens et l’émergence de la ville intelligente soutiennent la croissance de nos marchés et nous amènent à poursuivre nos recrutements d’experts
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

 Les métiers du contrôle technique et du diagnostic ont toujours le vent en poupe. Mais d'autres aussi. Lisez plutôt...

Après avoir vécu une période de fort ralentissement de ses activités avant 2017, le bâtiment a progressivement repris du poil de la bête. Si la crise de la Covid a impacté l’avancée des travaux, elle n’a pas mis un frein aux nombreux recrutements toujours en cours dans le secteur. Les métiers en demande sont toujours ceux liés au contrôle technique des infrastructures et des bâtiments.
 
Parmi eux les ingénieur.e.s chargés d’affaires CTC (contrôle technique de construction) qui assurent des missions de contrôle technique de construction, les coordonnateurs.trices. SPS (sécurité et protection de la santé) qui examinent les risques inhérents à chaque opération de BTP et envisagent des solutions sécurisantes notamment dans un contexte où la complexité des chantiers prédomine. Les ingénieur.e.s et technicien.nes qui assurent le contrôle périodique des bâtiments voient régulièrement leur mission évoluer en fonction des lois.
 
«Le secteur reste dynamique car nous évoluons dans un marché toujours en croissance. Le besoin de conformité, de sécurité, d’efficacité énergétique et le développement durable, etc. imposent de nombreuses normes et règles qui réclament la présence de nos experts en amont et sur le terrain » assure Sébastien Botin, le directeur des ressources humaines du groupe Socotec. L’entreprise, présente en France comme à l’international, assure la conformité aux normes de sécurité et aux normes environnementales de tout ce qui est construit et emploie à elle seule 9000 collaborateurs. « Le vieillissement des infrastructures dans les pays européens  et l’émergence de la ville intelligente soutiennent la croissance de nos marchés et nous amènent à poursuivre nos recrutements d’experts » souligne le responsable.
 
De fait, l’entreprise qui, à l’instar de ses concurrents, n’a pas gelé ses recrutements pendant le confinement prévoit l’arrivée d’un millier de nouveaux collaborateurs rien qu’en France pour l’année 2021 et 2022. Au sein du Bureau Veritas, les recrutements ont été ralenti. «Nous avions projeté 1400 recrutements pour accompagner notre croissance qui se réduisent de fait à la fin de l’année 2020 à 800 recrutements » explique Frédéric Bouckenhove, directeur des ressources humaines France du leader mondial des tests, inspections et certification. L’entreprise prévoit néanmoins de se rattraper pour 2021 en « revenant à 1 400 recrutements, essentiellement dans les domaines techniques et commerciaux mais aussi sur de nouveaux métiers ». 
 
Parmi les profils en demande figurent toujours les diagnostiqueurs techniques immobilier qui réalisent des contrôles en vertu des dispositions réglementaires, émettent des rapports détaillés sur l’état du bâtiment dans les domaines suivants : amiante, plomb, termites, gaz, électricité. La demande est forte aussi envers les ingénieur.e.s et technicien.ne.s spécialistes du bâtiment ainsi que les managers d’équipes opérationnelles. « La reprise est forte notamment sur les métiers de la coordination et de la sécurité des chantiers » Frédéric Bouckenhove. De son côté, face à cette tension sur le marché de l’emploi, le groupe Socotec vient de créer son propre CFA (centre de formation d’apprentis) pour pallier à la difficulté de trouver des candidats. « A partir de septembre, nous allons former en deux ans des bacheliers dans le domaine du génie électrique » précise Sébastien Botin. L’entreprise a également initié en partenariat avec la région Ile-de-France la mise sur pied d’un parcours de formation, en forme de projet de réinsertion. L’objectif ? Former en un an 60 jeunes sans diplôme vers un métier du bâtiment.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Quelle place pour les femmes dans l’IT en 2020 ?

Quelle place pour les femmes dans l’IT en 2020 ?

Ciel mon mari est muté dans les Vosges!

Ciel mon mari est muté dans les Vosges!

Le cloud, le big data et la cybersécurité en quête de professionnels bien formés

Le cloud, le big data et la cybersécurité en quête de professionnels bien formés

Le Groupe Barrière déploie son quatrième accord handicap

Le Groupe Barrière déploie son quatrième accord handicap

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

2220 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X