emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans le BTP

Le bâtiment du futur : demain les drones et la réalité augmentée

 | par Christine CATHIARD

Le bâtiment du futur : demain les drones et la réalité augmentée
Le drone fait partie du futur des entreprises de construction
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Le site industrie-dufutur.org nous donne matière à réfléchir sur les différentes filières de métiers de l’industrie du futur. Cap sur le bâtiment et les solutions du futur pour s’adapter à un monde de plus en plus digitalisé.

La tour Elithis  à Strasbourg, est la première tour à énergie positive de France. Elle a été inaugurée en juin 2018. Emblématique de ces constructions du futur.  Les logements deviennent connectés  :  on peut ainsi lancer son chauffage avec son smartphone. La maquette numérique (BIM) est entrée dans les moeurs. En 2018 à Nantes, on a vu émerger Ynva, la première maison construite en France et dans le monde grâce à l'impression 3D, réalisée en 3 jours. Enfin, les exosquelettes (des combinaisons robotisées) font leur apparition, par exemple chez Vinci...

Mais il reste des efforts à faire

De quoi parle-t-on ? Du BTP mais aussi des matériaux de construction

• BTP : – Infrastructures et travaux publiques – Bâtiments industriels – Bâtiments d’habitation et maison individuelles

• Matériaux de construction

On apprend que « 3e pourvoyeuse d’emploi en France, l’industrie de la construction française a su néanmoins maintenir son niveau d’emploi ainsi que celui de sa marge nette. Les grands groupes français du secteur ont accru leurs investissements depuis 10 ans (+20%) pour se moderniser et lancer leur révolution industrielle et digitale. Mais la construction conserve une dette d’investissement par rapport aux autres secteurs industriels avec 8% d’investissement en 2014 contre 19,7% dans le reste de l’Industrie (…) »

Aujourd’hui, la filière construction doit faire face à 4 enjeux majeurs

Et ce afin de maintenir une croissance rentable : proposer des produits et services innovants et technologiques, améliorer la réalisation de projets en termes opérationnel, développer la communication et la collaboration au sein de son écosystème, et gagner en agilité dans la chaîne de valeurs

Comment ? Cobotique, big data  et drones !

La filière devra entre autres « adopter les nouvelles méthodologies d’innovation et d’accélération go-tomarket, accroître l’efficience de sa chaîne d’approvisionnement, réduire les risques d’accidents, fluidifier le partage d’informations (notamment liées aux projets) entre les différents acteurs / projets, et transformer son business model pour gagner en agilité dans un monde en constante évolution ».
Et le document de citer 4 grandes solutions de l'industrie du future peuvent contribuer à relever ces challenges :

- le BIM,

- les matériaux augmentés (connectés et/ou écoresponsables),

-  les travailleurs et équipements augmentés (mobilité, capteurs, drones, cobotique, réalité augmentée…)

- l’analytique couplé au Big Data

Une activité qui repart à la hausse et de nombreux acteurs

Après des années de vache maigre (croissance faible de 2000 à 2014 qui a touché toute l’Europe), les indicateurs de performance montrent une « résilience » du secteur. L’indicateur étant les investissements. L’emploi dans le secteur de la construction français quant à lui est globalement stable depuis 10 ans par rapport au reste de l’industrie et au contexte économique. La filière est le 3ème secteur pourvoyeur d’emplois en France.

Les grands groupes français du secteur ont accru leurs investissements depuis 10 ans (+20%) pour se moderniser et lancer leur révolution industrielle et digitale.

Quant aux acteurs, ils sont très nombreux :

• Particuliers

• Société civile

• Promoteurs immobiliers

• Etat / collectivité locale

• Architectes

• Entreprises générales

• Entreprises titulaires d’un lot

• Sous-traitants

• Equipementiers / Locatiers

Etc…

Le BTP doit faire face à 4 méga tendances

Première d’entre elles : la globalisation et l’urbanisation (Mondialisation de la chaine de valeurs ; Internationalisation des principaux acteurs ; Demande d’urbanisation des pays en voie de développement ; Infrastructures vieillissantes)

Deuxième tendance : les difficultés de financement (Contraction des fonds publiques ; Développement des financements privés et des PPP sous réserve de construction responsable ; Investissements orientés vers les projets les moins risqués)

Troisième tendance : le développement durable ou la construction durable (Nouvelles règlementations de développement durable ; Pénurie des matières premières ; Nouveaux standards durables de construction ; Entreprises et usagers plus sensibles à la consommation d’énergie)

Quatrième tendance : la digitalisation du monde environnant (Forte adoption du numérique par les usagers et utilisateurs finaux ; Demande d’ouvrages de plus en plus technologiques : matériaux et ouvrages intelligents, verts, etc. ; Apparition de nouveaux acteurs en rupture avec le mode de fonctionnement traditionnel)

Faire face aux 4 enjeux majeurs pour une croissance rentable

Face à ces enjeux, l’industrie de la construction et du bâtiment vont devoir faire face s’ils veulent assurer une croissance à leur activité. Tout d’abord en développant des produits ou services innovants, avoir une excellence opérationnelle dans ces développements, redéfinir de manière agile le business modèle, communiquer en temps réel, travailler avec les nouveaux acteurs technologiques de l’industrie de la construction…

Le document de industrie du futur liste 12 points de performance pour faire face à tous les enjeux. Cela va du développement de matériaux innovants à l’amélioration du suivi opérationnel et financier des projets en passant par l’attraction et la rétention des meilleurs talents.

Industrie du futur livre aussi ses solutions

Cela peut être des matériaux connectés pour accélérer la réalisation des chantiers : capteur d’humidité, puces RFID dans le béton, etc., des ouvrages connectés permettant aux exploitants de proposer des services technologiques aux usagers : push de publicité ciblée contextuelle, services de géolocalisation et de guidage, etc., nouvelles méthodologies de conception : Lean start-up, méthode C-K, Hackathon, etc.

Il livre aussi ces autres « solutions du futur » : le BIM pour accroître le nombre de dimensions d’analyse et une collaboration sur une plateforme de conception unique partagée entre les différents acteurs ; Réalité virtuelle ou réalité augmentée pour visualiser virtuellement une infrastructure, de manière isolée ou dans son environnement réel ; Outils analytiques et centralisés (GMAO) pour une allocation optimisée et flexible (temps réel) des équipements ; Technologie d’automatisation de relevé de l’avancement du chantier (drones, réalité augmentée, 3D laser scanning) pour mesurer l’avancement et la qualité d’exécution des tâches en temps réel et avec un niveau de précision avancé…

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

6 entreprises sur dix envisagent de recruter

6 entreprises sur dix envisagent de recruter

Mon mari est muté à Cherbourg !

Mon mari est muté à Cherbourg !

Mon mari est muté à Saint Etienne !

Mon mari est muté à Saint Etienne !

Ecart salarial hommes femmes : l’écart expliqué et…l’inexpliquable

Ecart salarial hommes femmes : l’écart expliqué et…l’inexpliquable

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

2842 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X