emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans le BTP

La construction métallique va recruter 3000 personnes

 | par 

La construction métallique va recruter 3000 personnes
Elles recruteront en effet 3 000 personnes dans les prochaines années.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Habituellement discrètes, sous-traitantes des majors du BTP, les entreprises de construction métallique mènent différentes actions pour mieux se faire connaître des jeunes et les attirer vers leur métier. Elles recruteront en effet 3 000 personnes dans les prochaines années.

« Architectures en métal, conception et réalisation », c’est le nouvel intitulé du BTS  qui s’appelait jusqu’alors « BTS construction métallique ». Le programme a aussi été entièrement revu pour ce nouveau cursus qui devient effectif dès la rentrée. L’objectif est clairement assumé : attirer les jeunes vers les métiers de la construction métallique.

Portées par les projets du Grand Paris ou les Jeux Olympiques de 2024, ainsi que par le bon niveau d’activité de la construction, les entreprises affichent de nombreux besoins. Des ingénieurs en calcul de structure, des dessinateurs pour les bureaux d’études, des chargés d’affaires pour diriger les chantiers et beaucoup de personnel qualifié en production, comme des soudeurs et des assembleurs sur plan. Mais peu de candidats se présentent aux formations qui intéressent les entreprises, comme le bac professionnel, le CAP ou le BTS chaudronnerie, ou certaines spécialités dans les écoles d’ingénieurs. La profession est encore souvent associée au milieu de la sidérurgie. « Le métier a changé, la commande numérique facilite le travail des opérateurs, les usines sont propres, la sécurité a beaucoup progressé. Peu de jeunes savent que nous réalisons des viaducs, des ponts, des ouvrages d’art d’une grande complexité et d’une grande beauté ! » plaide Roger Briand, président du syndicat de la construction métallique de France.

Des initiatives sur-mesure

Pour attirer les candidats vers ces métiers mal connus, la profession s’organise. A Niort, l’entreprise Canamétal, qui compte une centaine de salariés, a lancé sa propre école de formation, lassée de ne pas trouver suffisamment de postulants, notamment pour le domaine de la soudure et de l’assemblage, des activités phares pour cette entreprise qui fabrique des structures en acier. « Le BTS en construction métallique de Niort a fermé par manque d’inscrits et les solutions habituelles, comme le recours à l’intérim et à Pôle Emploi, n’étaient pas suffisantes », explique Nicolas Pouvreau, directeur général de l’entreprise.

L’équipe initie une première formation avec l’Afpa et Pôle Emploi, qui ne satisfait pas tout à fait ses critères, puis se rapproche ensuite de l’Institut de soudure de Chauray à côté de Niort, un centre de formation, toujours en partenariat avec Pôle Emploi. L’école Canamétal est alors aménagée dans les locaux de l’entreprise, où une salle de cours et des espaces de formation sont prévus, et accueillent des personnes en reconversion. « Elles connaissent l’atelier, partagent les vestiaires avec les salariés, mangent ensemble, conçoivent des pièces semblables aux nôtres… », détaille Nicolas Pouvreau, satisfait de cette formation en immersion. La formation dure deux mois et demi, puis elle est suivie d’un contrat de professionnalisation de six mois et peut déboucher sur un CDI.

Sept personnes ont été embauchées de la dernière promotion. L’entreprise souhaiterait ainsi recruter une dizaine de personnes par an.
Bruno Bianco, PDG de Serimétal, une entreprise de construction métallique d’une quarantaine de personnes située à Toussieu près de Lyon et qui est en phase de recrutement, mise sur la communication. « Nous accueillons chaque année dans nos locaux des visites d’établissements scolaires. Nous faisons jouer le réseau, en demandant aux jeunes que nous embauchons de diffuser nos opportunités d’emplois autour d’eux ». L’alternance est aussi utilisée par les entreprises pour recruter et fidéliser des jeunes.
 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Le train de demain : connecté et sécurisé

Le train de demain : connecté et sécurisé

Le bâtiment du futur : demain les drones et la réalité augmentée

Le bâtiment du futur : demain les drones et la réalité augmentée

L'intelligence artificielle, un monde d'homme

L'intelligence artificielle, un monde d'homme

Les perspectives de recrutement des jeunes diplômés toujours très favorables

Les perspectives de recrutement des jeunes diplômés toujours très favorables

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

3127 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X