emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans le BTP

L’avis des cabinets de recrutement

 | par 

L’avis des cabinets de recrutement
L'avis des cabinets de recrutement
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Régis de la croix-Vaubois, président de RCV Conseil (cabinet par approche direct)

UNE REPRISE HÉTÉROGÈNE

« 2011 s’inscrit comme l’année de la reprise, même si elle n’est pas homogène. Les besoins sont très variables selon qui recrute. Les entreprises générales de bâtiment ont redémarré les recrutements dès la fin 2010 avec un fort besoin de cadres travaux confirmés. Les bureaux d’études et de contrôle enregistrent aussid’importants besoins avec des profils d’experts, en électricité ou CVC (chauffage-ventilation-climatisation), toujours difficiles à trouver. Les partenariats public-privé tirent les activités defacility management à la recherche de profils mêlant compétences techniques, savoir-être et capacité commerciale. Certaines activités ont plus de mal comme la promotion immobilière ou les TP, sauf pour les entreprises appelées à intervenir sur les grands chantiers. »

Fabrice Veyre, directeur exécutif de Michael Page (cabinet de recrutement par approche directe et bases de données

DES CANDIDATS PLUS MOBILES

« Les opportunités – en travaux, en études et en méthodes – sont nombreuses pour les cadres qui souhaitent bouger. Ils sont d’ailleurs moins frileux que par le passé. Un beau projet peut les décider à changer d’entreprise ! Mais pas seulement. La rémunération est de nouveau un élément important aux yeux des cadres, au même titre que l’intérêt du poste et les perspectives d’évolution professionnelle. Cela traduit une double volonté : rattraper un retard salarial du fait des faibles augmentations consenties ces deux dernières années et creuser l’écart en prenant un poste nouveau. Malgré tout, nous ne connaissons pas encore une inflation des salaires dans le secteur”.

David Boisdron, cogérant de Human Building (cabinet par approche directe).

UN BESOIN DE SE STRUCTURER

« La crise a désorganisé une partie des entreprises. Aujourd’hui, elles profitent du redémarrage de l’activité pour se structurer différemment, pour monter le niveau de compétences interne. Certaines recherchent par exemple des cadres capables d’organiser le système de production de l’entreprise. Nous constatons également, au travers des missions de recrutement sur des postes d’ingénieurs méthodes ou d’ingénieurs études de prix, que les entreprises musclent les services études pour mieux consolider leurs offres… Dans tous les recrutements, nous sentons une forte demande qualitative de la part de nos clients.»

Cyril Chauvin, directeur général adjoint de Kolbaltt (cabinet de placement interim)

NE PAS PASSER A COTE DU BON PROFIL

« Pour nous, la reprise de l’activité reste particulière du fait de la typologie des contrats. En Ile-de-France, nous connaissons une forte demande de profil à forte valeur ajoutée comme des économistes de la construction, des dessinateurs, des ingénieurs. Ces demandes prennent la forme, dans 70 % des cas, de missions d’intérim. Il est à noter que la durée des missions s’allonge : de 15 jours en moyenne, elles sont passées aujourd’hui à deux mois. En région, la demande est tout autre. Nos clients nous sollicitent majoritairement pour des recrutements en CDI. En effet, dans des bassins d’emploi plus restreints, les entreprises ne prennent pas le risque de laisser passer un bon profil ! »

Fabien Stut, directeur général BTP, Hays (cabinet de recrutement par sourcing candidat, annonces et bases de données)

DES EXIGENCES DE PART ET D’AUTRE

« L’activité est meilleure, mais nous n’avons pas encore retrouvé les volumes de recrutements que nous réalisions avant la crise. Contrairement aux années passées, où les recrutements étaient massifs, nos clients sont aujourd’hui dans des demandes plus qualitatives. Ils sont à la recherche du bon candidat, celui qui, outre ses compétences techniques, alliera capacité d’écoute, sens du relationnel… Une exigence que l’on retrouve également du côté des candidats. Ces derniers cherchent de la lisibilité en matière de gestion de leur carrière notamment. Le calcul du risque est plus fin ! Ces exigences de part et d’autre ont pour effet d’allonger les délais de décision. »

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Trop peu d’informaticiennes : « on peut changer la donne »

Trop peu d’informaticiennes : « on peut changer la donne »

Les Miranda, une entreprise familiale au service de la démolition

Les Miranda, une entreprise familiale au service de la démolition

Cadre en gestion, finance et administration : jusqu’à 120 000 euros bruts annuels

Cadre en gestion, finance et administration : jusqu’à 120 000 euros bruts annuels

Secteur commercial et marketing : quels salaires pour les cadres ?

Secteur commercial et marketing : quels salaires pour les cadres ?

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

3017 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X