emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans le BTP

Grand Paris : le chantier du siècle va générer plus de 27 000 emplois

 | par 

Grand Paris : le chantier du siècle va générer plus de 27 000 emplois
Le Grand Paris, ce sont plus de 27000 emplois à venir rien que dans le bâtiment
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Extension de lignes de transport en commun, construction de gares, de logements, aménagement de places et de quartiers…Le projet du grand Paris offre de nombreux débouchés aux jeunes diplômés. On fait le point.

 

Le projet du Grand Paris c’est la construction de 68 gares, dont 10 importantes, toutes avec des typologies d’activités différentes. C’est 200 kilomètres de nouvelles voies, des infrastructures afférentes et des logements neufs. Bref, « le grand Paris est un chantier qui équivaut à une fois et demie la surface de Paris intramuros aujourd’hui. Nous sommes sur une vraie transformation qui va avoir lieu sur les quinze à trente  prochaines années » s’enthousiasme José Ramos, le président de la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP). Autant de réalisations qui seront bénéfiques pour l’emploi dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. De fait, une première évaluation menée par la profession en 2014 estimait que 27 000 emplois seraient créés ou renouvelés.

« 27 000 postes prévus dans le bâtiment »

En 2020, les entreprises de travaux publics en Ile-de-France compteront ainsi 18 500 salariés de plus qu’en 2013. Un chiffre qui sera atteint à la fois par le renouvellement des effectifs et des créations d’emplois. De fait, avec la reprise du secteur du bâtiment, rien qu’en Ile-de-France, le nombre de logements autorisés et les chantiers de logements démarrés ont chacun augmenté de 20% en un an. Conséquence ? Le chiffre d’affaires des entreprises a augmenté de 4,3%, pour passer de 32,189 milliards d’euros en 2015 à 33,572 milliards d’euros en 2016. La Fédération française du bâtiment Grand Paris table sur une nouvelle progression en 2017 de 2,7%, essentiellement portée par la construction neuve. Le Grand Paris Express et le Charles de Gaulle Express représentent plusieurs milliards d’euros d’investissement jusqu’en 2030. Aux côtés de la société du Grand Paris, qui coordonne les travaux du Grand Paris express, on trouve plus de 150 entreprises, rassemblant 2 500 personnes.  

« Les PME représentent 20% de l’activité des travaux du Grand Paris »

 « Nous sommes en train de construire les espaces de vie de demain, c’est plutôt motivant pour les jeunes » avance José Ramos avant de déplorer « notre secteur souffre encore d’un manque d’attractivité alors même que nous offrons des débouchés intéressants avec de bonnes marges de progression pour les jeunes diplômés ». En effet, dans les travaux publics, l'heure est à la reprise et à la chasse aux talents. Pour exemple, le groupe Colas a revu, en 2017, ses recrutements à la hausse avec 2500 embauches dont 60% ouverts à des débutants. Le chantier du siècle va mobiliser de nombreux emplois dans trois domaines : l’encadrement du chantier, les me?tiers techniques et de conception, les métiers des travaux publics (génie civil, travaux souterrains). Les chefs d’équipe (bac +2 et plus) en génie civil encadrent les chantiers, suivent l’avancement des travaux et répartissent le travail. Ils sont activement recherchés dans le domaine de la construction souterraine et des fondations spéciales. Rien qu’en Ile-de-France, l’âge moyen des professionnels du bâtiment est de 39 ans et environ 6 000 départs à la retraite sont prévus chaque année. Un renouvellement s’impose. « Les différents métiers qui recrutent sont principalement ceux de l’encadrement intermédiaire» avance José Ramos.

« Le chantier du siècle cherche des jeunes diplômés»

 Si les métiers du bâtiment restent des métiers manuels, les niveaux de diplôme sont importants car le secteur fait appel à des techniques toujours en évolution et de plus en plus pointues. Les matériaux utilisés progressent très rapidement, notamment pour répondre aux enjeux de la transition énergétique. De fait, sur les 6 000 postes à pourvoir en 2017, 1 000 concernaient des métiers d’encadrement intermédiaire : chef de chantier, conducteur de travaux et ingénieur travaux. Voici les postes recherchés :

Les conducteurs de travaux (Bac+3 à Bac+5) assurent l’encadrement et sont responsables de l’exécution des travaux, de la tenue des délais, de l’exploitation et de la sécurité. Les ingénieurs travaux diplômés à bac + 2 et davantage sont activement recherchés. Des postes qui offrent la possibilité de prendre rapidement d’importantes responsabilités sur les plans managérial, technique et commercial. 

D’autres postes sont en tensions comme les ingénieurs matériel et industries. Les bureaux d’études sont friands d’ingénieurs spécialisés en études, recherche et développement. Cet expert intervient en amont des travaux sur la conception et le calcul du dimensionnement des ouvrages. Il assure la coordination de l’ensemble des activités,  étudie la faisabilité technique du projet, il choisit les méthodes les plus adaptées, il rédige les dossiers techniques tout en veillant au respect des rèéglementations en vigueur. L’ingénieur en génie civil est le maître d’œuvre des ouvrages d’art dans leur ensemble (édifices et infrastructures, dont il assure la construction et la réhabilitation).

Son champ d’action, extrêmement vaste est parfait pour les projets du Grand Paris qui prévoient la construction de gares, de logements, d’espaces résidentiels, de routes et de pistes cyclables…Les responsables études-prix, adapté au bâtiment, sont aussi appréciés. Ils sont  chargés d’évaluer, de chiffrer et de planifier la construction d’un projet, pour un architecte ou une entreprise. Ils évaluent les besoins en matériaux, en effectifs et s’adapte au déroulement du chantier.

Former des managers de projet immobilier

Il y a aussi une fonction nouvelle pour laquelle l’Ecole supérieure des travaux publics (ESTP) propose, depuis 2017, une formation : le manager de projet immobilier. Ce spécialiste de la gestion technique d’opérations immobilières maîtrise le domaine de la domotique, de l’électrique et de l’efficacité? énergétique. La formation permet notamment d’accéder au me?tier de chefs de projet dans les domaines de l’immobilier résidentiel, de bureaux, de centres commerciaux, d’hôpitaux et d’hôtels. Le domaine du bâtiment et des travaux publics offre en outre tout un tas de postes de cadres de gestion, de cadre commerciaux et juridiques. Des profils de managers dans des domaines plus classiques mais adapté au secteur. Enfin, pensez-y, la faible représentation des femmes dans la construction rend les candidatures féminines particulièrement appréciées.

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Jeunes diplômés : profitez de la guerre des talents

Jeunes diplômés : profitez de la guerre des talents

Femmes et bâtiment : vers la mixité?

Femmes et bâtiment : vers la mixité?

Bâtiment, travaux publics, ces métiers qui recrutent des jeunes diplômés

Bâtiment, travaux publics, ces métiers qui recrutent des jeunes diplômés

Grand Paris : le chantier du siècle et ses opportunités d’emploi

Grand Paris : le chantier du siècle et ses opportunités d’emploi

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

3466 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X