emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans le BTP

Dynamisme de l'emploi dans les travaux publics

 | par 

Dynamisme de l'emploi dans les travaux publics
La fédération a calculé que le flux de nouveaux emplois serait de 40 000 par an pendant les cinq prochaines années, dont 10 000 créations de postes.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Boostées par les travaux du Grand Paris Express et la reprise des investissements dans les collectivités, les entreprises de travaux publics tablent sur 200 000 emplois les cinq prochaines années.

Un clip de rap qui met en scène les métiers de la production dans les travaux publics. C'est ainsi que la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) s'est adressée aux 14-18 ans, en diffusant largement le morceau sur les réseaux sociaux, mais aussi en créant un concours de "punchlines" ou encore en nouant un partenariat avec une radio musicale. Cette campagne de communication, lancée en octobre 2018 pour attirer les jeunes dans le secteur, veut répondre à un besoin clairement identifié. La fédération a calculé que le flux de nouveaux emplois serait de 40 000 par an pendant les cinq prochaines années, dont 10 000 créations de postes. Dans le même temps, l'organisation professionnelle espère voir progresser le nombre d'apprentis de 50%, en passant de 8 000 à 12 000. Les raisons de cet optimisme retrouvé? Les travaux du Grand Paris bien sûr et notamment son volet transports (le Grand Paris Express), mais aussi la reprise de l'investissement local : entretien des routes et du rail, déploiement de la fibre optique.

Attirer de jeunes candidats

Pour faire face à l'activité, le groupe de travaux publics Colas a déjà embauché 3400 personnes en 2018, et compte rester sur la même tendance en 2019. L'entreprise cherche une majorité d'ouvriers (environ 1600), d'employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM, environ 1200) et des cadres (plus de 600). Les travaux du Grand Paris occupent une part du carnet de commandes, avec les travaux de terrassement, auxquels succéderont les travaux de route. Le groupe intervient aussi dans toute la France, dans des travaux de voierie ou de chantiers de tramway. Ses besoins de personnel sont constants. « Il est important de maintenir l'effort et de recruter en continu, même lorsque l’activité se porte moins bien. Surtout des jeunes sortis d'école, que nous embauchons et que nous formons ensuite », explique Alain Monnier, directeur développement marque employeur et talents. Pour attirer ces jeunes candidats, le groupe entretient une importante politique de relations écoles. En 2018, Colas était parrain de deux promotions des écoles de formation aux métiers des travaux publics d'Egletons, et de l'ESTP Paris. L'entreprise est aussi active sur les réseaux sociaux, et a lancé en octobre 2018 sa campagne de marque employeur « My job story », des petites vidéos qui illustrent des anecdotes de chantier.

Des métiers technologiques

Le groupe NGE, 11 500 personnes, prévoit un plan minimum de 2 000 recrutements en 2019. « Nous cherchons des ouvriers, encadrants intermédiaires et managers dans tous les domaines. Pour les travaux du Grand Paris, nous cherchons notamment des opérateurs tunneliers, des génies civilistes, des coffreurs et des coffreurs spécialisés dans les travaux souterrains. Dans le Var, l’Héraut, la Gironde, l’Alsace, nos besoins concernent essentiellement les opérateurs de fibre optique. Et enfin dans toute la France, nous embauchons des chefs de chantier, des conducteurs de travaux, des managers pour la direction d’agences », détaille Bruno Pavie, DRH de NGE. L'entreprise a renforcé sa politique d’alternance et maintient des partenariats actifs avec les différents établissements d'enseignement. Elle mise sur la formation continue, dispensée dans ses propres centres de formation ou sur les plateaux techniques d'organismes comme l’Afpa et Afor TP. Elle a signé fin novembre 2018 une convention d’insertion pour le Grand Paris avec le conseil départemental du Val-de-Marne. L'entreprise valorise également les aspects technologiques et numériques de certains métiers, la politique de prévention et de sécurité, pour attirer les futurs candidats. 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Intelligence artificielle et emploi : quelles innovations dans l’avenir du travail ?

Intelligence artificielle et emploi : quelles innovations dans l’avenir du travail ?

Feriez-vous un bon expert d’assurance ?

Feriez-vous un bon expert d’assurance ?

Les entreprises à la recherche de...paveurs!

Les entreprises à la recherche de...paveurs!

Romane Igonon a reçu le prix du mérite du stand BTP!

Romane Igonon a reçu le prix du mérite du stand BTP!

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

3170 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X