emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans le BTP

Des milliers d’entreprises de BTP cherchent leurs nouveaux dirigeants !

 | par Coralie Donas

Des milliers d’entreprises de BTP cherchent leurs nouveaux dirigeants !
Chaque année, de nombreuses entreprises artisanales disparaissent faute de repreneurs.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

« C’est une tendance lourde et qui ne fléchit pas depuis une dizaine d’années. Les dirigeants, faute de repreneurs familiaux ou parmi leurs salariés, cherchent qui pourra reprendre leur entreprise », observe Edouard Bastien, président de l’école supérieure des jeunes dirigeants du bâtiment (ESJDB), affiliée à la Fédération française du bâtiment, qui forme des repreneurs et créateurs d'entreprise.

Les affaires à reprendre sont répertoriées par différentes structures. Parmi elles, l’association des cédants et repreneurs d’affaires, CRA, qui évalue les entreprises et les met en relation avec des repreneurs, les bourses d’opportunités de la BTP banque ou de la FFB (Transmibat). Les chambres des métiers et de l’artisanat (CMA) proposent également une bourse nationale, « entreprendre dans l’artisanat », qui répertorie actuellement 6 500 offres de cession dans différents secteurs. Les chambres communiquent aussi à travers leur semaine de la création-transmission d’entreprise (15-22 novembre) pour promouvoir la reprise d’entreprise.

Transmettre sa clientèle, son matériel

En effet, les dirigeants ne pensent pas toujours à transmettre leur société. « Chaque année, de nombreuses entreprises artisanales disparaissent faute de repreneurs. Sur 40 000 entreprises en bonne santé diagnostiquées par une chambre des métiers, et potentiellement transmissibles, une bonne partie disparaissent », constate Audrey Benissan-Wycart, chargée de l’entrepreneuriat à CMA France. C’est notamment le cas dans le BTP, où seul un dirigeant sur trois cherche à céder son entreprise, contre un sur deux dans le commerce alimentaire.

Trois quarts des entreprises qui sont vendues transmettent un bail commercial, une clientèle, des équipements. Les nombreux chefs d’entreprise artisanale dans le BTP qui n’ont pas de locaux dédiés pensent que c’est un frein à la transmission. « Même sans local, un dirigeant peut transmettre son équipement ou son fichier clients », souligne Audrey Benissan-Wycart. Les dirigeants qui ont un projet de transmission ne connaissent pas toujours les organismes qui proposent un accompagnement. « Leur premier réflexe est de solliciter l’entourage familial, puis les salariés. Ils interpellent ensuite leurs clients, confrères, proches… » reprend Audrey Benissan-Wycart. Ce mode de transmission se retrouve dans le profil des repreneurs. « Dans le BTP, 48% reprises sont faites par un membre de la famille, 30 % par une personne extérieure à l’entreprise, 18 % par un ancien salarié », détaille Audrey Benissan-Wycart.

Des nouveaux profils de repreneurs

De nouveaux profils semblent prêts à prendre la relève. « Il y a des salariés de grands groupes qui veulent s’installer à leur compte, ou des personnes qui travaillaient dans la finance ou le commerce et qui viennent dans le BTP pour retrouver un sens à leur travail », observe Edouard Bastien. L’ESJDB forme aussi depuis deux ans les étudiants de l’école d’ingénieurs Cesi à la reprise d’entreprise. « L’objectif est que les étudiants en BTP connaissent les opportunités de se mettre à leur compte. Les candidats sont des étudiants dont un membre de la famille est chef d’entreprise dans le bâtiment, ou des jeunes avec un projet de création », reprend Edouard Bastien.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Le BTP et les TP peinent toujours à recruter

Le BTP et les TP peinent toujours à recruter

Intérim : Alphyr devient MisterTemp’ group

Intérim : Alphyr devient MisterTemp’ group

SEEPH 2019 : TOUS DIFFERENTS, TOUS COMPETENTS !

SEEPH 2019 : TOUS DIFFERENTS, TOUS COMPETENTS !

Ces métiers du futur les plus plébiscités

Ces métiers du futur les plus plébiscités

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

3127 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X