emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans le BTP

Batissiel Plus : LE concours pour découvrir les enjeux du BTP!

 | par 

Batissiel Plus : LE concours pour découvrir les enjeux du BTP!
Cette année, les élèves de toute la France étaient invités à participer.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

Depuis 14 ans, le concours Batissiel fait travailler des élèves sur des projets liés au BTP.

Travailler sur l’optimisation énergétique des bâtiments, imaginer la ville de demain, ou un abri écologique équipé d’un panneau solaire et de prises USB… Collégiens, lycéens et étudiants n’ont pas été en panne d’idées pour participer au concours Batissiel Plus, dont les prix ont été remis début juin.

Lancé en 2004, le concours est né d’un partenariat entre l’éducation nationale et des professionnels du bâtiment : fondation école française du béton, la Fédération française du bâtiment (FFB), la fondation BTP PLUS, la fondation excellence SMA, le comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics (CCCA-BTP) et l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

Cette année, les élèves de toute la France étaient invités à participer en présentant un projet sur le sujet des territoires connectés. Nouveauté cette année, le concours qui était jusque-là réservé aux élèves de collèges, d’enseignement adapté et professionnel, et de lycées, est désormais ouvert aux étudiants dans le supérieur.

Un atout pour le CV

Une occasion que n’a pas manquée Solenne Codet, professeure agrégée, enseignante au département de génie civil de l’université de Cergy Pontoise. Avec des étudiants en licence 2 et 3 de cursus de master en ingénierie et des étudiants de master 2 en génie civil, ils ont remporté le premier prix du concours de la catégorie supérieure.

« J’aime faire travailler les étudiants sur des projets réels. Il y a un projet d’agrandissement d’école dans la ville où j’habite. J’ai récupéré les plans du concours de maîtrise d’œuvre, pour que les étudiants puissent réaliser la maquette de l’existant, puis créer complètement l’extension, en répondant aux exigences du programme », explique Solenne Codet. Les étudiants ont proposé des solutions pour limiter le bruit, agrandir les cours de recréation, ou encore ont imaginé un chantier minimisant les nuisances, puisque l’école reste ouverte le temps des travaux.

Comme ils n’étaient pas soumis aux contraintes budgétaires du concours réel, ils ont laissé libre cours à leur créativité. « Ils ont proposé des solutions écologiques, comme des fenêtres pariétodynamiques avec une ventilation intégrée, des murs végétalisés, un jardin pédagogique avec récupérateur d’eau… », reprend Solenne Codet. Non seulement ce projet a séduit le jury, mais il va aussi prendre un tour très concret puisque la petite équipe va pouvoir le présenter à l’architecte qui sera en charge du projet, dans les locaux de l’école concernée. L’enseignante a aussi communiqué auprès des entreprises partenaires de l’université. « Le concours était motivant pour les étudiants, il leur a en plus permis d’utiliser de nouveaux logiciels, courants dans le milieu professionnel. Je pense que ça leur fait une belle ligne sur leur CV », souligne encore Solenne Codet.   

Travailler en équipe

Valoriser les CV n’est pas le seul objectif du concours. Pour les élèves de collège et de lycées, « il est compliqué de mesurer l’impact sur les vocations, car les spécialités post-bac sont encore assez éloignées. Mais Batissiel permet de donner aux jeunes une connaissance juste des métiers du BTP », souligne Jean-Luc Penichou, un ancien enseignant de l’université de Poitiers qui a oeuvré à la création du concours et reste impliqué dans le projet depuis qu’il est à la retraite.

« Le concours n’est pas hors-programme, il s’appuie en partie sur les matières technologiques et scientifiques bien sûr, mais aussi d’enseignement général », reprend Jean-Luc Penichou. Par exemple, l’aménagement des territoires est directement connecté au programme de géographie. Autre avantage, « le concours s’appuie sur la pédagogie par projet. Les jeunes apprécient cette façon de travailler et cela les prépare à ce qu’ils rencontreront plus tard dans le monde professionnel », souligne Norbert Perrot, inspecteur général de l’éducation nationale. Cette année, une peu plus de 160 établissements ont participé.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

L’excellence, un objectif pour les métiers du BTP

L’excellence, un objectif pour les métiers du BTP

Etre meilleur ouvrier de France, signe d'excellence dans le BTP

Etre "meilleur ouvrier de France", signe d'excellence dans le BTP

Menuisier-agenceur : un métier en pleine évolution avec les normes écologiques

Menuisier-agenceur : un métier en pleine évolution avec les normes écologiques

IA et robotique, les emplois de demain et d’aujourd’hui

IA et robotique, les emplois de demain et d’aujourd’hui

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

3442 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X