emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans le BTP

Bâtiment : l’intelligence artificielle va-t-elle remplacer l’homme ?

 | par Nathalie Perrier

Bâtiment : l’intelligence artificielle va-t-elle remplacer l’homme ?
Dans un secteur qui peine souvent à séduire et recruter de jeunes talents, l’IA constitue une opportunité à saisir pour rendre attractifs les métiers du bâtiment.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

La révolution impulsée par l’Intelligence Artificielle (IA) est inéluctable. Le bâtiment, comme tous les secteurs, doit s’y préparer. La Fédération française du bâtiment (FFB) s’est emparée du sujet. 

Les robots vont-ils remplacer l’homme dans le bâtiment ? A l’heure des LegalTech pour les services juridiques ou des MedTech pour le domaine médical, le bâtiment ne peut ignorer cette question. Afin d’anticiper les mutations à venir, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) a mené en interne une étude sur l’intelligence artificielle. « L’IA constitue un potentiel qui ouvre de nouveaux champs : accroissement des connaissances de manière générale, meilleure appréhension des besoins et des usages, capacité de prédiction, aide à la décision, estime Jacques Chanut, président de la FFB. Le bâtiment n’échappera pas à cette lame de fond même si de nombreuses questions organisationnelles se posent ».

L’intelligence artificielle ou IA (le terme est apparu la première fois lors d’un colloque aux Etats-Unis en 1956) consiste à utiliser  des technologies numériques pour créer des systèmes capables de reproduire de manière autonome les fonctions cognitives humaines. Elle est capable, à partir de données, de mieux analyser le présent et de prévoir le futur. Dans le bâtiment, l’IA peut par exemple détecter un élément sur une image (une dalle de béton sur une photo aérienne par exemple) ou encore anticiper une panne de machine à partir de l’historique des données de ladite machine. Les champs d’intervention sont extrêmement larges, tant au niveau de la conception, du chantier que de l’exploitation et la maintenance des bâtiments ou encore la gestion, les talents, les compétences.

Conception, chantier, gestion des ressources humaines…

La FFB a listé dans son rapport un certain nombre de tâches dont la réalisation pourrait très probablement être accompagnée par de l’IA à moyen terme. En matière de conception/chantier : développement de simulations à partir de données en intégrant les contraintes réglementaires,  optimisation des plan, amélioration de la connaissance des sols et sous-sols… En matière d’exploitation/maintenance des bâtiments : amélioration de la qualité de l’air et du confort intérieur des locaux grâce aux objets connectés, anticipation des pathologies du bâtiment, optimisation des ressources (eau, air) et des énergies (gaz, fioul, bois, charbon, vapeur, électricité, énergies renouvelables). En matière de ressources humaines : amélioration du recrutement, du choix des formations ou encore gestion de la maintenance interne à l’entreprise.

Produire et analyser des données

Pour réussir cette mutation, le bâtiment, souligne la FFB, doit être à même de « produire et maîtriser les données ». Or, dans le bâtiment, la question des données se révèle plus complexe  car le secteur est fragmenté (il compte de nombreux métiers et près de 400 000 entreprises de toutes tailles en France métropolitaine) et les données d’un chantier ne sont pas suffisamment organisées et sont rarement partagées. Pour autant, la révolution est déjà en marche. Le développement du BIM (Building Information Modeling/Model/Management) est un support de changement, tout comme le boom des objets connectés.

Autre enjeu identifié par la FFB : la formation. « Cette révolution technologique impose d’ores et déjà, souligne Jacques Chanut, président de la FFB, l’acquisition de compétences nouvelles et des mutations dans le secteur du bâtiment ». Aux entreprises désormais de prendre conscience de la nécessité du changement. Dans un secteur qui peine souvent à séduire et recruter de jeunes talents, l’IA constitue une opportunité à saisir pour rendre attractifs les métiers du bâtiment.

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Le BTP et les TP peinent toujours à recruter

Le BTP et les TP peinent toujours à recruter

Intérim : Alphyr devient MisterTemp’ group

Intérim : Alphyr devient MisterTemp’ group

SEEPH 2019 : TOUS DIFFERENTS, TOUS COMPETENTS !

SEEPH 2019 : TOUS DIFFERENTS, TOUS COMPETENTS !

Ces métiers du futur les plus plébiscités

Ces métiers du futur les plus plébiscités

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

3127 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X