emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Travailler dans le BTP

Après le Covid, le BTP mise sur un plan « bâtiment vert »

 | par Nathalie Perrier

Après le Covid, le BTP mise sur un plan « bâtiment vert »
En matière de rénovation énergétique, la FFB propose ainsi de renforcer le couple CITE-MaPrimeRénov’, pour une période couvrant la fin 2020 et l’année 2021.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

La pandémie de Covid 19 a fortement ébranlé le secteur du BTP. La Fédération française du bâtiment (FFB) réclame en urgence un « plan bâtiment vert » pour relancer l’activité. 

Les prévisions sont moroses. Même si l’activité a repris depuis le début de l’été, la Fédération française du bâtiment (FFB) s’attend à une chute de l’activité de 18 % en 2020. « Après un arrêt quasi-complet sur la deuxième moitié de mars et sur le mois d’avril, puis une progressive reprise de l’activité, presque tous les chantiers tournent aujourd’hui. Toutefois, ce n’est pas toujours à plein régime, puisqu’au début de l’été, 17 % se trouvaient encore en activité réduite et 5 % toujours à l’arrêt », note Olivier Salleron, le nouveau président de la FFB. 
 
Cette crise aura une conséquence sur l’emploi et pourrait se traduire, selon la FFB, par la perte d’environ 120 000 emplois. « Le décrochage pourrait même atteindre jusqu’à 200 000 postes en 2021 si rien n’est fait », poursuit Olivier Salleron.
 
Pour l’heure, l’action rapide et massive de l’Etat en termes de soutien aux trésoreries a permis d’absorber et de masquer transitoirement le choc. Mais le réveil s’annonce brutal. Pour limiter la casse, la FFB demande la suppression des charges patronales jusqu’en fin d’année. La crise en effet risque de durer à moyen mais aussi long terme. « La mise à l’arrêt des services instructeurs et le report des municipales et les incertitudes sur l’avenir, rarement favorables à l’investissement, pèsent sur les prises de commande », souligne Olivier Salleron. 
 

Soutenir la rénovation énergétique

 
Pour sauvegarder le million et demi d’emplois généré par le bâtiment, _ l’un des rares secteurs qui irrigue encore l’ensemble du territoire avec des entreprises présentes dans 91 % des communes de France_, la FFB en appelle à un plan de relance ambitieux. S’il faut, dans un premier temps, mobiliser les dispositifs existants, il faut lancer « un vaste plan bâtiment vert », estime la FFB. 
 
En matière de rénovation énergétique, la FFB propose ainsi de renforcer le couple CITE-MaPrimeRénov’, pour une période couvrant la fin 2020 et l’année 2021. « Concrètement, il s’agirait de ramener à quelques centaines d’euros le reste à charge pour les ménages très modestes et modestes », indique la fédération. La FFB souhaite aussi  restaurer l’éligibilité complète des ménages des déciles 9 et 10 de revenu, soit à partir de 50 000 euros avant impôt par an pour un couple sans enfant, avec les mêmes barèmes que les ménages intermédiaires. La FFB propose également de relever de 150 à 400 euros/m² le forfait pour les rénovations globales, dont le coût s’approche souvent des 500 euros/m² dès lors qu’il s’agit de tendre ou d’atteindre le niveau BBC rénovation. Selon la FFB
 
, 50 000 ménages pourraient s’inscrire dans une telle démarche à l’horizon de la fin 2021. Enfin, la FFB souhaite rendre éligible au CITE, puis à MaPrimeRénov’ les résidences secondaires en zone de revitalisation rurale. Autre piste, elle suggère un « coup de pouce » pour la rénovation globale des maisons individuelles, soit une aide relevée d’environ 50 €/m² à 200 €/m², et le financement de tout ou partie d’un nouveau Contrat d’accompagnement énergétique (CAE). Enfin, au titre de la relance, elle demande aussi à ce que tous les travaux d’amélioration-entretien bénéficient d’une TVA réduite à 5,5 %.
 

Des aides pour le neuf

La construction neuve est une autre piste de travail. La FFB propose deux améliorations au PTZ. La première se résume au retour à un prêt de 40 % du montant de l’opération sur tout le territoire. La seconde proposition correspond à une majoration temporaire à 60 % de la quotité pour les opérations affichant une performance meilleure que la règlementions en vigueur dans le neuf. La FFB appelle également à une refonte du dispositif de soutien à l’investissement locatif privé. 
Le plan de relance FFB vise aussi le non résidentiel, notamment au travers de l’ouverture transitoire du droit à suramortissement pour la construction de bâtiments dans le secteur privé, la majoration de 1 milliard d’euros de la Dotation d'équipement des territoires ruraux (DETR), ce qui permettrait d’accompagner le déploiement de centres de collecte des déchets professionnels, ou bien encore du lancement d’un grand plan EHPAD.
 
Le coût budgétaire de l’ensemble de ces mesures avoisine les 5 milliards d’euros en rythme annuel. Elles s’inscrivent en ligne avec le grand objectif de viser 500 000 logements neufs et 500 000 rénovations par an pour répondre aux besoins. « Si elles sont mises en place rapidement et de façon durable, prédit la FFB, ces mesures permettront aux artisans et entrepreneurs de recruter 150 000 talents à l’horizon 2023 ».

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Coliving et coworking : ces nouveaux modèles qui font recette dans l’immobilier

Coliving et coworking : ces nouveaux modèles qui font recette dans l’immobilier

Le data scientist, cet as des maths au service du business

Le data scientist, cet as des maths au service du business

Consultant en PLM : c’est quoi ce métier ?

Consultant en PLM : c’est quoi ce métier ?

Chief data officer : c’est quoi ce métier ?

Chief data officer : c’est quoi ce métier ?

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

2632 offres d’emploi en ligne

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X