emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Recrutement dans le BTP

2016 marque la reprise des recrutements dans le BTP

2016 marque la reprise des recrutements dans le BTP
Les entreprises recrutent des conducteurs de travaux, des ingénieurs et des techniciens d’études de prix.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • partager par email
  • imprimer

L’activité repart dans le bâtiment et les entreprises prévoient de nouvelles embauches. La reprise est plus lente dans les travaux publics et devrait se faire sentir l’année prochaine.

 

Après des années difficiles, la construction neuve repart et le secteur du bâtiment reprend des couleurs. « Le bâtiment recrute 50 à 60 000 personnes par an, malgré la crise, pour renouveler ses effectifs », rappelle la Fédération française du bâtiment (FFB). En plus de ce renouvellement structurel, la situation économique se présente sous un meilleur jour. « Les carnets de commande se remplissent à nouveau et permettent aux entreprises de prévoir leur activité jusqu’à un an et demi en avance, relève Frédéric Rei, directeur senior, intérim et recrutement spécialisé, chez Page Personnel. Cela se traduit par une hausse des recrutements ».

16 000 offres proposées le 12 avril

Notre salon Top recrutement du 12 avril 2016 proposera aux spécialistes de l’ingénierie 16 000 offres d’emploi. Les recruteurs comme la RATP, SNCF, Ricoh, Akka technologies ou Cap Gemini recherchent des ingénieurs et des techniciens supérieurs.

Pour s’inscrire et éviter les files d’attente à l’entrée du salon, il est conseillé de se rendre sur notre site dédié.

Le salon se déroulera le 12 avril 2016 à l’espace Grande arche de la Défense-Paris (M° et RER La Défense) de 10 à 18 heures sans interruption.

Les entreprises recrutent des conducteurs de travaux, des ingénieurs et des techniciens d’études de prix, les bureaux d’études des projeteurs et des chefs de projets. « La reprise est aussi portée pour une part importante par la réhabilitation et par les artisans», rappelle Gabriel Coin, directeur de l’ingénierie et de l’innovation pédagogique à l’Afpa.

 

240 000 recrutements chez les artisans

 

Les entreprises de moins de 20 salariés employaient 687 754 personnes fin 2015. L’artisanat a perdu plusieurs milliers d’emplois ces quatre dernières années, mais aborde 2016 avec de meilleures perspectives. « En 2016, l’activité devrait reprendre, entre 0 et 1%, portée par les constructions neuves et l’entretien-rénovation. Beaucoup de mesures favorables à la rénovation énergétique, comme l’éco-prêt à taux zéro, le Crédit d’impôt pour la transition énergétique, ont été mises en place. Si les clients particuliers enclenchent des travaux, l’activité repartira. Nous avons mené une enquête qui souligne qu’entre 2016 et 2018, les entreprises artisanales pourraient recruter environ 240 000 personnes », explique Patrick Liébus, président de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb). Plombiers, électriciens, couvreurs… Tous les métiers seront concernés par la reprise.

 

Les travaux publics tablent sur une reprise en 2017

Du côté des travaux publics, qui compte environ 260 000 salariés, la conjoncture n’est pas encore tout à fait positive. Le secteur a perdu 12 000 emplois en 2015 et devrait encore en perdre 8 000 cette année. « Les pertes d’emplois sont dues au déficit d’activité des entreprises. Les collectivités, dont les dotations ont baissé, ont moins investi dans des projets communs d’entretien de la voierie ou des réseaux. L’impact sur notre secteur est direct puisqu’il dépend à 70 % de la commande publique », explique un porte-parole de la Fédération nationale des travaux publics (Fntp). Le secteur se nourrit aussi des grands chantiers. Les lignes à grande vitesse entre Tours et Bordeaux, le Mans et Rennes et le contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier, ont été porteuses d’activité mais les travaux touchent à leur fin. Toutefois, d’autres projets d’envergure se profilent et notamment le Grand Paris.  Son volet transports devrait générer 29 500 emplois dans les travaux publics, dont des constructeurs d’ouvrages d’art en béton armé, des ouvriers, des poseurs de voie, des soudeurs, des topomètres-géographes, des chefs de chantier... Autant de nouvelles perspectives d’embauches qui se dessinent.

Coralie Donas

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Banque : des centaines de poste en alternance à pourvoir

Banque : des centaines de poste en alternance à pourvoir

Révolution digitale : le manager-leader est mort!

Révolution digitale : le manager-leader est mort!

BTP : des inquiétudes malgré les bons chiffres de 2018

BTP : des inquiétudes malgré les bons chiffres de 2018

Trop peu d’informaticiennes : « on peut changer la donne »

Trop peu d’informaticiennes : « on peut changer la donne »

GRATUITL'aéronautique recrute mais manque de candidats

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

3178 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X