emploipro.fr le site d’offres d’emploi professionnelles des magazines

L'argus de l'assurance L'usine nouvelle Lsa L'echo tourisique Neo restauration Le Moniteur
Une marque du réseau Emploipro.fr

Les salaires dans le BTP

Les salaires de l’habitat social

Les salaires de l’habitat social
Dans l'habitat social, un responsable de sites encadrant plusieurs gardiens peut percevoir jusqu'à 42 000 euros brut par an après une dizaine d'années d'expérience.
  • partager avec Facebook
  • partagez avec twitter
  • partager avec google +
  • imprimer

Les rémunérations dans l’habitat restent stables en 2016. Les employeurs concèdent, cependant, quelques augmentations pour attirer les profils les plus rares. Par Coralie Donas.

 

Le cabinet de recrutement Hays a relevé dans sa dernière étude de rémunération une stabilité des rémunérations dans l’habitat social. Quelques profils arrivent à sortir leur épingle du jeu. Ainsi, les spécialistes en informatique et en finance-comptabilité, traditionnellement recherchés, ont pu négocier leur salaire à la hausse de 5 à 10 %. C’est aussi le cas du chef de projet informatique (de 35 000 à 50 0000 euros brut par an pour 3 à 8 ans d’expérience) ou de l’acheteur (32 000 à 42 000 euros pour 3 à 8 ans d’expérience). Le responsable de site voit également son salaire réévalué. « Il encadre les gardiens d’immeuble de tout un territoire. Le métier n’avait pas été revalorisé pendant longtemps. Désormais, les rémunérations vont de 32 000 euros brut par an avec 3 ans d’expérience, à 42 000 euros pour 8 ans d’expérience », souligne Mathieu Loué, manager senior du pôle public, parapublic et logement social chez Hays.

 

Rémunération globale

Les écarts de rémunération entre les deux grands acteurs du secteur, les entreprises sociales de l’habitat (ESH) et les offices publics de l’habitat (OPH), tendent à s’effacer. « Les différences se jouent surtout entre petites et grandes structures, ou Paris et les régions », souligne Sophie Guerdin, responsable du développement des ressources humaines à l’Union sociale pour l’habitat (USH). Les entreprises ne peuvent pas rivaliser avec les salaires des grands groupes mais ont majoritairement déployé les avantages sociaux (complémentaires santé et retraite, prévoyance) et misent sur leur engagement pour attirer les candidats. « Les employeurs sont fortement engagés dans la RSE et nos métiers sont porteurs de valeurs », appuie Sophie Guerdin. « C’est dans le logement social que sont testées les nouvelles réglementations énergétiques, ou les innovations architecturales », rappelle aussi Mathieu Loué.

 

 

 

 

Partagez cet article

NEWSLETTER

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Vous aimerez aussi

Vendeur : un métier qui recrute

Vendeur : un métier qui recrute

De nombreux postes dans l’immobilier et le logement social

De nombreux postes dans l’immobilier et le logement social

La double compétence, un atout pour les asset managers

La double compétence, un atout pour les asset managers

Interview de Christelle DARROUX-THIELE, DRH pôle énergie chez GCC (Génie Civil Construction) – forum EPT Decembre 2016

GRATUITMBA ou MS : Nos conseils pour faire le bon choix

Déposez votre cv et devenez visible des recruteurs

Je dépose mon cv
Suivez-nous sur Facebook !

2671 offres d’emploi en ligne

Les entreprises qui recrutent

Voir tous les recruteurs

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Fermer X